Archive for the ‘Comunicate’ Category

Décès de Michel Tanase – urbaniste et historien, membre de La Maison Roumaine

Octombrie 3, 2017

Michel Tănase (1929-2017) (Foto: mirceahodarnau.ro)

La Maison Roumaine a appris avec beaucoup de retard et une très grande tristesse la nouvelle du décès, il y a un mois, le 28 août 2017, à son domicile du Blanc Mesnil, dans la région parisienne, de l’architecte – urbaniste et historien Michel Tanase, un des plus anciens et des plus représentatifs membre de notre association.

Né à Paris en 1929, dans une famille roumaine de Transylvanie, originaire de Medias et de Sibiu. Son père était un entrepreneur, établi en France quelques années auparavant. La famille retourne en Roumanie en 1935 où le jeune Michel (Mihai) poursuivra l’école à Medias et Sibiu où il passe son baccalauréat et commence les études supérieures à l’université de Cluj, à la Faculté de droit, d’où il sera exmatriculé étant d’une famille avec des origines malsaines comme on appelle à l’époque du communisme conquérant celle ayant des liens avec le monde occidental. Très doué et plein d’énergie, il se spécialise en urbanisme et architecture en travaillant dans diverses entreprises dans les villes de Medias et Sibiu, où il occupe certains postes de responsabilité,

Pourtant, en 1971, il décide de quitter la Roumanie pour retourner en France et pour y arriver il demande l’asile politique à Vienne, Autriche. Arrivé en France, il poursuit à partir de 1972 des études d’urbanisme à  l’Université de Paris VIII et puis d’histoire à l’Ecole Pratique des Hautes Etudes et passe en 1984 son doctorat avec une thèse portant sur les villes de Transylvanie aux 12ème et 13éme siècles (notamment Medias).

Michel Tanase est un chercheur et un enseignant dans l’âme. Est membre du laboratoire Théorie des Mutations Urbaines, enseigne à la Sorbonne, à l’Institut français d’urbanisme et à l’Institut National de Géographie, est chargé de cours d’aménagement aux Universités de Paris I (1987-1999) et Paris IV (1989-1998). Il est actif dans plusieurs associations et sociétés savantes, dont la Société française d’urbanisme. Il est un participant assidu aux congrès des Sociétés Savantes, cadre dans lequel je l’ai connu au début des années ’80. J’ai tout de suite apprécié son sérieux, son professionnalisme, son dynamisme et enthousiasme.  Après la chute du mur, il renoue avec la Roumanie et nos relations se renforcent. Il est notamment vice-président de l’association Solidarité Universitaire France Roumanie dont j’étais secrétaire général ; dans ce cadre, j’ai pu me rendre compte de toutes ses qualités d’initiative et d’animation. Il est également secrétaire général de l’association Villes historiques de Transylvanie, membre fondateur d’Eurocultures – Bruxelles, membre de l’Association Française des Villes Nouvelles, etc. Il a participé pendant une trentaine d’années à de nombreux Congrès des Sociétés Savantes qui avaient lieu tous les ans et où Michel présentait des communications très appréciées portant sur la culture des cisterciens, les constructions de la préhistoire, les villes et l’histoire de la Transylvanie, etc. Je me rappelle ses conférences dans ce cadre à Aix en Provence, à Tours, à Arras, etc. ou dans d’autres endroits tel la conférence sur les monastères du Moyen Ages, organisée à Luxeuil les Bains dans les Vosges

La compagnie de Michel Tanase était très recherchée ; il avait toujours quelque chose d’intéressant à raconter, sa vitalité et son enthousiasme étaient toniques.

Après son départ à la retraite, il devient très actif en Roumanie, à Medias notamment où il s’achète un appartement et séjourne pendant d’assez longues périodes. Ici il crée l’association Mediasul Nostru (Notre Medias) et a animé des recherches sur la généalogie des familles de cette ville du 15 ème au début du 20 ème siècle et sur d’autres sujets en rapport avec l’histoire de la Transylvanie.

Au niveau de l’association « La Maison Roumaine » il a été aussi présent et actif. Il a été celui qui s’est impliqué dans la donation, au début des années 2000, des livres de la bibliothéque de l’association qui n’avait plus les moyens de les garder, à l’Eglise Gréco-catholique roumaine de Paris.

Le décès de Michel Tanase laisse un grand vide dans notre association qui gardera son souvenir, celui d’un homme généreux, sensible, toujours  prêt à aider et surtout fiable et compétent. Nous adressons nos plus sincères condoléances à sa famille, en commençant par ses deux fils.

Paix à son âme!

Alexandre Herlea

_____________

Dans ce lien, vous trouverez des détails sur la vie et activité de Michel Tanase, en roumain

Anunțuri